Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petite réflexion

par blog-d-une-animatrice 3 Mars 2013, 17:14 Les News de l'animatrice

Assise sur une banquette d'un café de gare. J'attend une correspondance pour Bibracte (Site archéologique). J'en profite pour vous faire un article sur ce qui vient de se passer dans le train dont je sors.

A Bourges, deux femmes et un petit garçon qui sont montés pour le train de Nevers. Le petit loup devait avoir quatre ou cinq ans. Tout le compartiment était calme, deux ou trois militaires dormaient chacun dans leur coin et moi dans le miens. Ces personnes arrivent et mettent le bazarre dans le compartiment. Tellement que j'ai faillit m'en aller, tout le monde lançait des regards désaprobateurs. Au final, en tant "qu'animatrice" je me suis dit qu'il fallait regarder la situation de plus près. 

A peine rentrées dans le compartiment, on entendait les deux femmes râler. J'ai su après que c'était la grand-mère, la tante du petit garçon, qui apparemment s'appelait Johan. Le petit loup a été pris d'assaut : "Assis-toi" ; "Assis !" disait la tante. "Ah ! Il m'énerve !" disait la grand mère. On aurait cru qu'elle parlait à un chien. "Tais-toi !"

Vu son âge Johan a dû faire une sieste. S'il ne l'a pas faite cela expliquerai d'autant plus son énervement. Plutôt que de comprendre et de trouver une solution pour le petit loup et d'éviter d'emmerder tout le wagon, on entendait plus les deux femmes dirent des horreurs. "J'vais lui foutre une branlée à ce gamin, tu vas voir !". 

Visiblement Johan a l'air d'avoir un sacré caractère : "C'est toi qui va voir !". Bizarrement, j'approuve la répartie du môme ! Je ne  devrais pas, mais la tante l'a bien mérité. 

Le petit garçon était visiblement en train d'être ramené à sa mère. Ce qui explique encore plus l'excitation de Johan, il va retrouver sa maman et à cet âge-là, même si on n'a été séparé quelques heures, on est content de retrouver sa maman. "Attend que l'on descende tu vas voir !" disait la tante. Johan répondait : "C'est toi qui va voir". Le gamin répétait qu'il voulait aller à la gare tout seul. Avec ces deux énergumènes, je le comprend. "Assis-toi !" disait la grand-mère. "Mais je suis assis" répond Johan. "Au fond du siège" s'énerve sa grand-mère. "Pourquoi ?" demande Johan. "Parce que." rétorque la grand-mère.

...

Mesdames et messieurs, nous sommes devant des personnes complètement sourdes au besoin de l'enfant. Un enfant ne peut rester assis sans rien faire. Un enfant ne peut pas se taire s'il a quelque chose à dire et s'il est sans rien faire. IL A BESOIN D'ETRE OCCUPE ! Eh oui mesdames du wagon, les enfants ne sont pas sages comme des images quand nous le décidons. Et il ne sert à rien de répondre "Parce que" à un enfant quand il répond qu'il est assis et qu'il ne sais pas pourquoi il doit s'asseoir au fond du siège. 

 

QU'AURAIT-IL FALLUT POUR QUE CES DEUX FEMMES ARRIVENT A GERER JOHAN ?

Les petits de 3 à 6 ans ont une capacité de concentration limitée d'un quart d'heure pour les plus petits et jusqu'à 30 minutes pour les plus grands. Il faut que la concentration, l'objet d'attention d'un enfant de cet âge soit renouvelé souvent. 

Dans le cas de Johan, il y a des choses simples à fairemême dans un train. Comme l'emmener sur ce que la sncf appelle la "Plateforme", le wagon où se trouve les toilettes et où se trouvent les portes qui a un peu plus d'espace. Johan aurait pu se dégourdir un peu les jambes. Ou encore lire une histoire. Dessiner. Jouer à un jeu (Mémory, jeu des sept familles, etc.). Regarder le paysage. Voire même chanter une contine. Personnellement, j'aurais apprécier la berceuse d'un enfant pendant que je dormais et je suis certaine qu'une majorité de personnes seront d'accord avec moi. 

Voilà qui aurait pu aider ces femmes à ne pas se faire détester de Johan et du compartiment par la même occasion. Et cela n'a duré qu'une demie heure. 

 

IMG-20130303-00839.jpg

commentaires

Haut de page